Découvrir notre herbier

Aneth

Pagès a choisit d'associer l'Aneth à d'autres plantes dans plusieurs de ses infusions. Sa saveur acidulée apporte de l'originalité et parfume idéalement nos créations.

L'Aneth, une plante aromatique aux notes acidulées

 

ORIGINES DE L'ANETH

Le mot Aneth vient du latin « anethum » signifiant « odeur forte » ou « qui pousse vite ». En anglais, Aneth se dit « dill », mot provenant lui-même du mot norvégien « dilla » qui signifie calmer, apaiser.

Originaire du bassin méditerranéen ou d'Asie, l’Aneth a tout d’abord été utilisée par le peuple Juif comme plante potagère. Peu à peu, d’autres civilisations se sont intéressées à la plante : les Iraniens pour des recettes culinaires, les Egyptiens pour soigner leurs maux, les Grecs et les Romains pour son odeur. Ce sont les Romains qui ont dispersé la plante dans toute l'Europe et qui en ont fait condiment incontournable pour de nombreux cuisiniers. En France, on la trouve surtout dans le Sud du pays.

Vieille de plus de 5 000 ans, l’Aneth a fait l’objet de récits comme celui de l’Evangile de Mathieu, vers 1 500 ans avant Jésus-Christ, dans la religion chrétienne : « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites, qui payez la dîme de la menthe, de l'aneth et du cumin, mais avez abandonné ce qu'il y a de plus important dans la loi ! ».

 

CARACTERISTIQUES DE L'ANETH

Nom : Anethum graveolens

Famille : Apiacées

Type : plante aromatique

 

Plante herbacée de la famille des Apiacées (que l’on nommait auparavant Ombellifères), l’Aneth a un goût très prononcé et anisé se rapprochant de celui du Fenouil (qui fait partie de la même famille). C’est d’ailleurs pour cela qu’on surnomme l’Aneth le « fenouil bâtard » ou le « faux anis ». Dans le langage des fleurs, l'aneth symbolise la protection et l'incrédulité (à cause de son odeur).

Plante annuelle à tige lisse, l’Aneth peut mesurer de 8 à 150 cm. Ses tiges sont creuses et striées. Ses feuilles de couleur vert-bleu sont très fines et élancées. Elles forment comme des lanières. Lors de la floraison (entre le mois de juillet et le mois d’août), ses feuilles forment uneombelle. C’est une disposition des feuilles dans laquelle les pédoncules floraux sont tous implantés au même point de la tige. Les fleurs, elles, prennent une couleur jaune verdâtre. Le semis se fait aux mois d’avril et de mai en terre pleine ou en pépinière.

 

L’Aneth pousse généralement sur des terrains ensoleillés et bien drainés. Il est important que cette plante soit plantée à l’abri du vent. Capable de se ressemer d’elle-même, l’Aneth est une plante qui s’entretient facilement. Elle doit être arrosée et taillée régulièrement afin d’éviter une montée en graines trop rapide qui entraine la mort de la plante. Elle se plante généralement au printemps et se récolte l’année suivante, d’avril à septembre. C’est une plante qui, malgré son besoin important d’ensoleillement, supporte bien l’hiver. Son utilisation est très favorable dans un jardin : on dit qu’elle aide les salades et des concombres à pousser ! Il faut par contre éviter de la placer à côté des carottes qui refuseront de se développer ou à côté de fenouil car il pourrait se produire une fécondation croisée.

Une fois récoltée, il est préférable d’effeuiller l’Aneth, au lieu de la hacher, pour garder toutes ses saveurs et propriétés.

Très apprécié par les insectes pollinisateurs comme les abeilles, l’Aneth s’avère utile près du potager. C’est une plante mellifère. Le nectar de ses fleurs donne un miel d'excellente qualité. Le miel d'aneth est une spécialité de la Sicile.

 

UTILISATIONS DE L'ANETH

On cultive l’aneth telle une plante condimentaire, afin d’assaisonner des préparations culinaires. La cuisine est une des premières raisons pour laquelle on utilise cette plante, et ce dans de nombreux pays : Allemagne, Hongrie, Pologne, Russie, Bulgarie, Roumanie, Scandinavie ou encore Inde. Ses feuilles, fraîches ou sèches, permettent d’accommoder des plats tels que les salades, les poissons (notamment le saumon pour la préparation du gravlax), les viandes (boulettes, blanquettes, marinades, grillades, papillotes, etc.) et même les soupes froides. On retrouve également cette plante dans les soupes, son goût original permettant de donner plus de caractère aux breuvages. Les graines de l’Aneth sont utilisées pour parfumer les liqueurs et confitures. On peut même les consommer nature, en mastiquant deux ou trois graines le soir après le repas. Ce remède naturel est connu pour lutter contre le mal de tête.

 L’Aneth est une plante aromatique plébiscitée pour son originalité et sa fraîcheur. Cette plante se déguste donc plutôt pendant les mois d’été en France.

 

Elle s’utilise également en infusion, son goût se mariant parfaitement avec le citron ou le fucus. Sa saveur acidulée réveille les papilles et ses vertus calmantes s’adaptent très bien à une consommation de détente.

L’Aneth est aussi l’allié des ongles fragiles. On dit qu’il suffit de les baigner quelques minutes dans une décoction de graines d’Aneth pour leur permettre d’être plus solides.

Plus cocasse, on utilisait l’Aneth pour chasser les mauvais esprits et sorcières au Moyen-Âge.  Cette plante était aussi utilisée pour gérer l’effet de l’alcool sur des personnes en abusant ou sur des convives trop gourmands. C’est notamment Charlemagne qui recommandait l’usage de la plante à cette fin mais aussi car il appréciait son goût. Ce dernier a encouragé la culture de l’Aneth dans les terres royales. Enfin, l’Aneth possède des vertus aphrodisiaques et stimule le cerveau : elle maintient la chaleur du corps et l’aide à générer plus d’énergie pour favoriser ses capacités intellectuelles.

Réputée aphrodisiaque à tort, on dit que Raspoutine utilisait les graines d’Aneth dans l’eau de son bain afin de séduire plus facilement les dames.

 

BIENFAITS DE L'ANETH

L’Aneth présenterait des vertus thérapeutiques diverses. Stomachique, digestive, calmante… nombreux sont les adjectifs pouvant la caractériser.

Riche en magnésium, l’Aneth est réputé pour améliorer le système digestif et éviter les ballonnements. Elle était précieuse lorsque l’alimentation humaine se composait principalement de féculents difficiles à digérer (fèves, haricots, lentilles, etc.). C’est au Moyen-Âge dans l’illustre école de médecine de Salerne, que les professeurs affirmaient : « L’Aneth chasse les vents, amoindrit les humeurs, et d’un ventre replet dissipe les grosseurs ». On dit que certains mâchaient des graines d’Aneth avant d’aller à la messe pour éviter les gargouillements d’estomac. A ses propriétés carminatives (qui régulent le transit) viennent s’ajouter des vertus antispasmodiques. On dit que l’Aneth peut en effet prévenir du hoquet et des épilepsies mais aussi du mal de tête et de la toux. Elle est également conseillée en cas de dyspepsies, vomissements et flatulences.

Son huile essentielle lui confère des vertus sédatives et peut servir de calmant naturel.

Notons que l’Aneth est également connue pour ses hautes teneurs en vitamine C, en sodium, en fer, en fibres et en potassium. Ses propriétés très variées et complètes font de cette plante un véritable remède en elle-même.

 

D’un point de vue curatif externe, l’Aneth est très utilisée pour combattre l’halitose. Son pouvoir purifiant peut en effet aider à améliorer et assainir l’haleine. Dans ce cadre, l’Aneth peut aussi permettre de désinfecter et désencombrer les bronches.

Retrouvez l’Aneth, associée au fucus et au citron dans la gamme d’infusions PAGES, un mélange acidulé et une invitation au voyage en terres iodées.