Découvrir notre herbier

Galanga

Galanga

Le Galanga, une plante aux notes relevées qui apporte une originalité et un goût unique à nos créations.

Le Galanga, cousin du Gingembre, est une plante vivace à la saveur piquante.

 

ORIGINES DU GALANGA

Il existe plusieurs variétés de Galanga. Trois ont rapidement été découvertes : le Grand Galanga (nom botanique : Alpinia Galanga) en provenance de l’Indonésie, le Faux Galanga (nom botanique : Kaempferia Galanga) et le Petit Galanga (nom botanique : Alpina officinarum) originaire d’Asie. Cette dernière variété est la plus connue et la plus utilisée depuis l’Antiquité. C’est encore le cas aujourd’hui.

Le Galanga tire ses origines du sud-est de l’Asie. Cousin du Gingembre, cette plante vivace fut introduite en Europe dès le Moyen-Âge. On dit que c’est ensuite le peuple arabe ou le peuple grec qui fit connaître le Galanga sur le continent européen. Les origines du Galanga sont, comme celles de bien d’autres plantes, assez floues.

Le Galanga fut porté aux nues par Hildegarde de Bingen, religieuse mystique et médecin du 13e siècle, qui vantait ses vertus stimulantes et carminatives. Elle surnommait le Galanga « épice de vie » en référence à ses bienfaits et à son caractère piquant.

  

CARACTERISTIQUES DU GALANGA

Nom : Alpinia officinarum (Petit Galanga)
Famille : Zingibéracées
Type : plante vivace


Plante vivace de la famille des Zingibéracées, le Galanga est une grande plante, originaire du sud-est de l’Asie. Comme beaucoup d’autres plantes, le Galanga est porteur de nombreux surnoms : Gingembre rouge, Gingembre du Laos, poudre du Laos, Galanga de Java, herbe indienne, etc.

Les fleurs de Galanga sont blanches et veinées de rouge. Elles sont groupées en une inflorescence ramifiée. Le fruit du Galanga se présente sous la forme d’une capsule globuleuse contenant quelques graines. Les graines de Galanga portent une couleur blanc jaunâtre et présentent des bords frangés.

La saveur brûlante et poivrée du Galanga s’apparente à celle du Gingembre et de la Cardamome. Dans le commerce, le Galanga existe sous forme de poudre ou peut directement être utilisé « nature ».

 

UTILISATIONS DU GALANGA

On retrouve le Galanga dans l’art culinaire. Il possède des notes organoleptiques très intéressantes. Lorsque l’on râpe un morceau de Galanga, on distingue une odeur proche de celle de l’Eucalyptus et des notes boisées de Pin. Lorsque l’on mâche du Galanga, on perçoit une sensation brûlante quasiment immédiate sur la langue associée à un côté boisé un peu astringent. Cette sensation brûlante reste longtemps en bouche et son intensité ne diminue que quelques heures après la dégustation.

Cette expérience culinaire est similaire avec du Galanga en poudre cependant le goût de la plante réduite en poudre rappelle aussi celui de la Cannelle, en plus de celui du Gingembre. Le Galanga est considéré comme une épice et se retrouve dans plusieurs plats typiques des cuisines maghrébines et asiatiques. Le Galanga fait partie des ingrédients phares de la cuisine asiatique. Il sert à assaisonner les légumes, raffiner les caris, parfumer les viandes, etc. En Malaisie, on utilise les feuilles de Galanga pour réaliser de la salade de riz. Elles apportent un côté croustillant et délicat à ce plat.

 

 

BIENFAITS DU GALANGA

En médecine chinoise, le Galanga est employé contre les douleurs abdominales, les vomissements et les diarrhées.

On dit que le Galanga possède une action bienfaisante sur l’activité digestive très puissante. Plus globalement, le fait de consommer cette plante permettrait de réduire les ballonnements et flatulences.

Certains prennent du Galanga pour éviter le mal des transports. On dit que cette plante permet de lutter contre les nausées et les vomissements.