Découvrir notre herbier

Ginseng

Pagès a fait le choix d’incorporer du Ginseng dans cette infusion, que vous pourrez trouver en vente dans les réseaux pharmaceutiques. Le Ginseng fait partie des plantes dont l’usage est réglementé, il est important de consulter son pharmacien ou son médecin avant d’en consommer.

Le Ginseng est une plante médicinale dont le goût et l'amertume peuvent être gênants.

 

ORIGINES DU GINSENG

On dit que le Ginseng est le remède universel du peuple Chinois qui l’utilise depuis 7000 ans et auquel il attribue de merveilles vertus, dont celle de prolonger la vie ! Au-delà de ces « on dit », le Ginseng est connu pour ses bienfaits sur l’énergie en général. Plusieurs ouvrages médicaux de l’époque de Tang, Pen ts’ao, affirment que le Ginseng est un fortifiant et stimulant naturel. On lit sur plusieurs écrits que cette plante peut s’avérer efficace contre la tuberculose, les hémorragies et les anémies. On l’employait aussi dans la cataracte, les rhumatismes, la stérilité, les troubles colitiques, les maladies fébriles.

Mais surtout, les Asiatiques le considèrent comme le plus puissant des aphrodisiaques (il est d’ailleurs curieux de noter que l’analyse du Ginseng a révélé un constituant chimiquement très voisin des hormones sexuelles). C’est aussi un élixir de longue vie et de rajeunissement. On prépare avec le Ginseng des pastilles et un vin cordial très vanté. En Chine, on racle le rhizome de façon à obtenir des lamelles que l’on ajoute à une tisane aromatique ou à de l’eau sucrée. On chauffe la solution au bain-marie pendant plusieurs heures et on l’absorbe le matin à jeun et le soir au coucher.

Les Européens connurent le Ginseng dès 1610, mais ce n’est que cent ans plus tard qu’il fut décrit par le jésuite Jartoux.

En Occident, on utilise de plus en plus le Ginseng comme un adaptogène qui aide le corps à surmonter les états de stress. Il améliore la résistance au froid et au surmenage. L’ESCOP en recommande l’utilisation comme tonifiant en cas de fatigue et durant la convalescence. Il stimule remarquablement les défenses naturelles de l’organisme. Une cure de Ginseng ne devrait jamais durer plus de trois mois.

On dit que le mot français « panacée » si souvent utilisé par les guérisseurs de tout temps, vient comme Panax du grec « pan » signifiant « tout » et « akos » signifiant « remède ». Ginseng vient du Chinois « jen sen » signifiant « racine-homme ». En Chine, on l’appelle parfois « t’u ching » soit « l’esprit du sol ».

 

CARACTERISTIQUES DU GINSENG

Nom : Panax Ginseng
Famille : Araliacées
Espèce : plante vivace

Le Ginseng est une plante vivace devenue extrêmement rare à l’état sauvage. Le Ginseng est une plante qui trouve ses origines au nord de la Chine mais aussi en Sibérie orientale, au Mandchourie (vaste territoire au nord-est de l’Asie) et en Corée. Il se développe dans les endroits obscurs et humides, au flanc escarpé de montagnes couvertes d’épaisses forêts.

On le cultive dans ses régions d’origine, cependant le véritable Ginseng n’a jamais pu s’acclimater en Asie du sud-est, comme l’affirment certains auteurs vietnamiens. Sa tige dressée, de couleur rouge foncé, porte des feuilles composées de cinq folioles toutes attachées au même point et de petites ombelles terminales de fleurs verdâtres qui donnent des fruits rouge vif. On utilise uniquement la racine au parfum d’Angélique et de saveur à la fois amère et sucrée, récoltée au bout de sept ans au minimum.

Elle affecte souvent une forme curieuse, se bifurquant en deux branches fusiformes à la façon de cuisses humaines. D’autres ramifications peuvent figurer les bras et les organes génitaux mâles… Les tubercules les plus appréciés sont ceux qui évoquent un homme et une femme accouplés.

Le « Ginseng blanc » est la racine simplement séchée ou parfois traitée au dioxyde de soufre, tandis que, pour obtenir le « Ginseng rouge », celle-ci est préalablement étuvée.

La racine de Ginseng renferme des polysaccharides, des panaxanes, des sérols et une essence aromatique riche en sesquiterpènes.

On commercialise les racines de plusieurs autres espèces de Ginseng : le « san chi », le Ginseng du Japon également natif de Chine et de Corée, le Ginseng d’Amérique que l’on trouve dans l’est des Etats-Unis et du Canada.

 

UTILISATIONS DU GINSENG

On utilise principalement le Ginseng en infusion ou en gélules, pour son effet tonique. Certains préfèrent le consommer « nature » en mâchant directement ses racines. C’est la manière la plus naturelle de le consommer. Attention cependant, son goût amer et fort peut déranger.

Il est aussi possible de consommer le Ginseng dans l’art culinaire. On dit qu’il agrémente relativement bien les plats à base de viande.

On trouve aussi le Gingembre sous forme de poudre, blanche ou rouge, en pharmacie. Cette poudre peut être utilisée dans une eau de cuisson, saupoudrée dans les plats ou en accompagnement avec un verre d’eau.

 

BIENFAITS DU GINSENG

Le Ginseng est connu pour son effet tonique général. On recommande pour cette raison de le consommer le matin, afin qu’il ne nuise pas à l’équilibre du sommeil. On dit que le Ginseng aide à stimuler le système immunitaire mais aussi combattre la fatigue physique et intellectuelle. De manière générale, le Ginseng est employé pour reprendre des forces.