Toute l'actu est sur le blog

Les origines du thé noir

D’où vient –il ?

Devenue la boisson favorite des anglais, il est dit des sources officieuses que le thé noir aurait vu le jour lors de l’importation du thé vert en chine. En effet, au 17ème siècle, l’importation se faisait par la mer et prenait une longue durée. C’est ainsi que, selon l’histoire, le thé vert placé sous la ligne de flottaison, avec la chaleur et le soleil s’est fermenté pendant le voyage en mer pour donner du thé noir.

La Chine demeure le plus grand producteur de ce thé. Cependant, il n’est pas le seul pays à produire cette variante du thé, car nous pouvons aussi citer l’Inde et le Kenya qui détiennent une grande place sur le marché du thé noir. On peut également voir sur le marché des thés noirs provenant du Sri Lanka, de la Turquie, de l’Indonésie, du Vietnam et du Japon. Il n’est pas très fréquent, mais il y a aussi des thés qui viennent de l’Iran, de l’Argentine et de l’Afrique du Sud.

Qu’est ce qui donne à cette boisson sa coloration noire ?

Le thé noir est issu d’une plante appelée Camellia Sinensis qui signifie littéralement camélia de chine en hommage au berceau de cet arbuste. Mais ce n’est pas la plante en elle-même qui procure cette couleur mais le  processus de fabrication. Tout se joue au niveau de l’oxydation et la fermentation. Les feuilles sont tout d’abord flétries puis  roulées et chauffées. Les feuilles de thé noir sont fermentées avant le processus final de dessiccation. Sa couleur, Sa saveur unique et ses bienfaits incontournables viennent de la fermentation et de l’oxydation que subissent ses feuilles au cours de la transformation.

 

Comment consommer le thé noir ?

Vous avez le choix de le consommer de différentes manières. Les Chinois ajoutent des édulcorants, des épices, du chocolat ou même des herbes rares tout en brassant le thé. En Inde, le lait et le sucre y sont normalement ajoutés. Certaines personnes ajoutent également des ingrédients variés comme le gingembre, la cannelle, la cardamome, le citron, le mulethi (réglisse) ou encore, le tulsi (basilic).

Quelles précautions prendre lors de sa consommation ?

Dans le cas d’une forte consommation, il a un effet addictif dû à la présence de théine et peut également causer des problèmes d’acidité dans l’estomac ainsi que des taches sur les dents. En outre, mieux vaut éviter de boire du thé juste après le déjeuner ou le dîner, car il peut entrainer des problèmes de digestion, alors qu’à d’autres moments de la journée, il favorise une digestion saine. Pour profiter des bienfaits du thé noir, dégustez-le dans la limite de 4 à 5 tasses par jour ou minimalement une fois par jour.