Une vision globale du cycle de production «moins mais mieux»