Découvrir notre herbier

Badiane

La Badiane, une épice à la forme étonnante et très répandue dans les préparations d'aujourd'hui. Pagès l’utilise dans ses infusions pour ses vertus digestives et son goût anisé caractéristique.

La Badiane, une épice à huit cornes au goût anisé

ORIGINES DE LA BADIANE

Originaire du Sud-Est asiatique, la Badiane a tout d’abord été utilisée par le peuple chinois. Ces derniers la connaissent sous différents noms. Le plus courant, lié à ses huit lobes donna le nom chinois qui peut être traduit littéralement par « huit cornes ». Ce terme prononcé en mandarin « bajiao » est probablement à l'origine du nom français de Badiane. Le peuple chinois surnomme également l’épice « gros fourrage », « grand fenouil » ou « fenouil à huit cornes ». Son appellation française pourrait aussi venir du persan bādiān (« Anis », « Fenouil »).

La Badiane est désignée par de nombreux surnoms. On la nomme « Anis étoilé », « Anis de Sibérie » ou « Fenouil de Chine » en Europe. La Badiane chinoise ne doit pas être confondue avec sa voisine la Badiane du Japon. Celle-ci est interdite en France car toxique, ce qui explique son surnom de « fruit du diable. »

La Badiane est introduite en Europe par le marchand explorateur et important auteur littéraire Marco Polo (1254-1324), durant ses voyages des XIIIe siècle et XIVe siècle. Elle se vend à prix d’or à l’époque. Ce prix fort s’explique non seulement par l’origine lointaine mais aussi car elle est considérée comme la graine de la bonne étoile. 

Épice rare et très chère au Moyen-Âge, son utilisation se développe en occident à partir de la Renaissance, grâce à son importation par l'Empire britannique. Ce fut à partir du XVIIe siècle que le badianier fut introduit en Europe pour être cultivé et utilisé par les praticiens de l'époque. Dès lors, la Badiane se généralisa.

En Chine, certains croyants disposaient quelques étoiles de Badiane sur un objet du culte. Ils pensaient que l’épice avait le pouvoir de charger un élément en fortes vibrations. C’est d’ailleurs pourquoi les sourciers, personnes à la recherche d’eaux souterraines, se servaient de la Badiane comme pendule.

 

CARACTERISTIQUES DE LA BADIANE

Nom : Badiane chinoise ou Anis étoilé
Famille : Schisandraceae
Espèce : Illicium verum

La Badiane chinoise, ou Anis étoilé, est une variété d'anis, fruit du badianier de Chine (Illicium verum). Le badianier est un petit arbuste de la famille des Magniolas.

Arbre à feuilles persistantes, le badanier donne un fruit en forme d'étoile, d'un diamètre de 1 à 2 cm, à huit branches. Chacune des branches forme comme une enveloppe, que l’on appelle un carpelle, autour d’une graine brillante. Sa forme très caractéristique explique son nom vernaculaire d’Anis étoilé.

La récolte de l’épice se fait habituellement deux fois par an, au printemps et en automne. En 2007, la production de Badiane s’élève à 40 000 tonnes. Environ 90% de la production mondiale de Badiane provient de Chine, de la province du Jiangxi, où elle permet de développer et maintenir l’économie locale. En effet, la production de Badiane fait travailler plus de 10 millions de personnes. Le Vietnam, le Cambodge, le Laos, le Japon et les Philippes se partagent les dix pourcents restants de la production.

Ce fruit, cueilli vert, est séché au soleil après maturation (c’est à ce moment-là qu’il prend sa couleur marron-rouge). Il est généralement utilisé moulu, broyé ou en huiles essentielles.

 

UTILISATIONS DE LA BADIANE

La Badiane s’utilise surtout en cuisine. Elle exhale une odeur poivrée et possède une puissante saveur anisée très caractéristique. Pour certains, son goût rappelle la Réglisse. L’arôme de Badiane entière est plus doux que celui de la Badiane moulue. On la trouve dans le commerce sous ces deux formes. Les cuisiniers l’emploient principalement pour l’assaisonnement. Il arrive même qu’elle remplace le sel dans leurs créations culinaires. En effet, son goût très caractéristique parfume idéalement les viandes (et notamment les viandes de caractère telles que le gibier), les poissons (les crabes et les homards s’associent très bien avec l’épice). On l’utilise également dans les courts bouillons. La Badiane a aussi beaucoup de succès dans la réalisation de gâteaux et autres douceurs sucrées. Le mélange Badiane-Chocolat est aussi original qu’exquis, tout comme le mélange Anis-chocolat. Son goût anisé se marie aussi très bien avec les fruits : ananas, pêche, pomme, etc. La Badiane est une épice qui plaît à de nombreux palais !

En France, on utilise traditionnellement la Badiane pour l’élaboration de gâteaux et galettes du sud-ouest du pays. Notons qu’elle fait partie de nombreuses recettes de vin chaud pendant la période des fêtes de fin d’année. En Allemagne, la Badiane parfume les marmelades. On retrouve souvent cette épice dans la réalisation des boissons anisées du bassin méditerranéen : anisette, pastis, ouzo, sambuca, etc. Elle est dans ce cas macérée avec d’autres ingrédients pendant plusieurs mois. En Chine, on utilise la Badiane avec le poivre de Sichuan et des piments de Cayenne. Ce mélange vif est une préparation pour légumes sautés.

La Badiane est une épice que l’on retrouve aussi en infusion. Elle libère de puissants arômes une fois plongée dans l’eau chaude ou dans le lait, apportant ainsi de pétillantes notes aux breuvages. Les propriétés apaisantes de cette épice justifient son utilisation en infusion, le soir avant le coucher.

L’huile essentielle de Badiane est dite tonique et stimulante pour le corps. On la conseille généralement pour lutter contre le rhume et la toux mais aussi pour pallier les effets indésirables de la ménopause ou calmer les rhumatismes.

 

BIENFAITS DE LA BADIANE

La Badiane est l'une des plantes les plus utilisées en médecine traditionnelle et en phytothérapie, pour ses propriétés antalgiques, anti-inflammatoires et antispasmodiques. Comme vu précédemment c'est le fruit, cueilli à maturité et séché, qui est utilisé en phytothérapie. La Badiane est riche en principes actifs. Il s'agit, en particulier, de l'acide shikimique, de l'estragol, du linalol, des terpinéols, des polysaccharides, du méthyl-chavicol, des flavonoïdes, du safrol et de l'anéthol, qui lui donnent son arôme.

Elle est utilisée en médecine traditionnelle (eupeptique, carminatif, diurétique, tonicardiaque…). Elle produit une huile essentielle riche en anéthol, estragol, linalol, terpinéol, polysaccharides lipides – flavonoïdes.

La Badiane chinoise peut soigner des symptômes tels que la digestion difficile, la toux, la mauvaise haleine, le sommeil, le stress et les problèmes rénaux. Elle favorise le bien-être général. On dit que ses vertus antitussives sont particulièrement efficaces sur les toux grasses. La plupart des épices anisées ont le même effet. La Badiane contient de nombreux flavonoïdes, des antioxydants, permettant d’éviter les états de fatigue et les maux de tête. On utilise aussi la Badiane pour faciliter la digestion et les troubles gastriques. Tout comme l’Anis, son goût anisé et sa composition (propriétés digestives, carminatives et stimulantes de la sécrétion biliaire) permettent de traiter l’aérophagie.

Appartenant à la pharmacopée ancestrale de la médecine traditionnelle asiatique, elle est aussi employée pour traiter les rhumatismes ainsi que certaines pathologies fonctionnelles.

Une infusion de Badiane peut permettre de soulager rapidement ces maux cependant on peut également la consommer naturel, en mangeant les graines que contiennent les étoiles, comme on mange un bonbon. 

Retrouvez nos produits à la Badiane avec l’infusion « Après-Repas » de Pagès associée à la Menthe, à l’Anis et à la Verveine. Cette infusion mêle des notes anisées et mentholées à la douceur de la verveine, pour une boisson rafraîchissante, idéale pour retrouver une sensation de légèreté à la fin des repas.