Découvrir notre herbier

Mauve

Que diriez d’en apprendre plus sur une plante à la fois très commune, très jolie et porteuse de bien-être ?

Genre: Sidalcea

Espèce: Campestris

Famille: Malvacées

 

La grande mauve est une plante vivace au feuillage caduc, qui possède des tiges velues. Elle est bisannuelle et peut mesurer entre 30 cm et 1 m. Elle porte de grandes feuilles dentelées vert foncé et, de juin à octobre, de magnifiques fleurs d'un beau mauve rosé, rehaussé de stries violettes.

Lorsqu’elles se fanent, les fleurs bleuissent ce qui donnera sa couleur à la liqueur que vous pourrez en tirer.

Ne cherchez pas de marquants mauves dans vos mélanges, ils sont bleus !

Ses fruits circulaires sont appelés "fromages" d’où le nom d’"Herbe à fromage" ou "fromageon".

La Mauve, une plante connue pour ses bienfaits depuis la Grèce Antique

Originaire d'Asie et du Bassin méditerranéen, la Mauve était déjà très utilisée par les Grecs, lesquels avaient identifié ses vertus laxatives. Elle était ainsi l'un des remèdes favoris de Pythagore, qui l'utilisait contre la constipation qui l’accablait… mais surtout d'Hippocrate, le "père de la médecine" !

Les romains l’appelaient « omnimorbia », ce qui signifie « toutes les maladies », sous entendant une réputation de toutes les soigner !

Au Moyen Age, elle faisait partie intégrante des fameux "carrés des simples", dans lesquels on cultivait les plantes médicinales. Charlemagne l’imposa même dans son « Capitulare de Villis vel curtis imperii » afin qu'on la cultive pour ses appréciables propriétés thérapeutiques.

Le nom de genre Malva  (Malva sylvestris L.) signifie “mou” en grec (malakos). Le nom d’espèce sylvestris se réfère, lui, à la forêt. La forêt on comprend, par contre mou… ?

La Mauve ou Mauve sylvestre est parfois dénommée Mauve sauvage ou Mauve des bois ou encore Herbe à fromage comme on l’a vu.

 

Par contre ne la confondez pas avec la Lavatère arbustive dite mauve en arbre (Lavatera) ni avec l’Althéa également appelé mauve en arbre (Hibiscus syriacus) ni avec la Rose trémière (Alcea) ni avec la Mauve du Cap (Anisodontea capensis).

Leurs fleurs sont assez proches, car ce sont toutes des Malvacées.

La récolte des feuilles se fait en juin ou juillet et celle des fleurs, tout l'été, au moment de la floraison.

Toutes les parties de la plante sont susceptibles d'être utilisées (feuilles, fleurs et racines).

La liqueur issue de fleurs séchées est d’un bleu qui peut tendre au turquoise, celle issue des feuilles sera plutôt brune.

La racine de Mauve est de moins en moins utilisée au profit de celle de la Guimauve, dont les propriétés sont assez semblables (apaisement des douleurs  dentaires, chez les jeunes enfants). La mauve sylvestre est d’ailleurs surnommée "fausse guimauve".

Nous reviendrons sur la guimauve dans un autre article.

Parmi les principaux constituants de la grande Mauve, on distingue les mucilages, pour leur action apaisante sur lesquels on va revenir.

Flavonoïdes, tanins et anthocyanes (dont la malvine qui donne sa couleur à la plante), auraient également un rôle protecteur et antioxydant.

Chez Pagès nous préférons miser sur le bien-être et nous focaliser sur la Mauve pour ses mucilages.

Grâce à ses mucilages, substances qui gonflent au contact de l’eau pour former une solution visqueuse, la Mauve présente des propriétés calmantes et adoucissantes contre les irritations et les inflammations internes (troubles de la digestion, angines) et externes (problèmes de peau).

Outre ses propriétés laxatives bien connues depuis l’Antiquité la grande mauve est donc utilisée chez nous et dans la médecine chinoise depuis des lustres pour soigner les toux, maux de gorge, aphtes et autres bronchites.

La grande mauve est une des "quatre fleurs pectorales" qui sont, en fait au nombre de sept : Bouillon blanc (Verbascum thapsus), Coquelicot (Papaver rhoeas), Guimauve officinale (Althaea officinalis), Pied de chat (Antennaria dioica), Tussilage (Tussilago farfara), Violette odorante (Viola odorata) et donc notre Mauve (Malva sylvestris).

 

Le goût de l’infusion de Mauve, que ce soit la fleur ou les feuilles, est très léger et discret, à vrai dire sans grand intérêt. C’est pourquoi nous ne l’utilisons qu’en mélange associée à d’autres plantes ayant plus de goût.

Son utilisation en tisanes dites « alimentaires » est assez récente, ce n’est pas vraiment une des plantes utilisées historiquement chez Pagès alors même qu’elle est très répandue en Auvergne.

Par contre, elle était très utilisée par les chanoines de l’Hôtel Dieu pour leurs « remèdes » mais est très longtemps restée cantonnée à un usage pharmaceutique.

 

Chez PAGÈS, nos herbalistes ont remis la Mauve au goût du jour

  • Associée à la Coriandre, au Gingembre et au Citron dans une recette CONFORT INTESTINAL pour une boisson spécifique et particulièrement agréable, enrichie en huiles essentielles pour toujours plus de bien-être. 
  • Retrouvez la Mauve accompagnée de la Menthe douce dans l'infusion VENTRE PLAT. Un savoureux mélange de plantes médicinales associées aux notes sucrées du Cassis. 
  • Une création originale et élégante : le Thé blanc à la Mauve de PAGÈS vous séduira par son parfum d'une grande finesse et par son goût délicat et floral.