Découvrir notre herbier

Reine des prés

La Reine-des-Prés, une plante à l’histoire riche que Pagès a choisi d’incorporer dans ses créations.

La Reine des Prés, une grande plante vivace porteuse de nombreuses histoires et vertus.

 

ORIGINES DE LA REINE-DES-PRES

Selon certaines légendes et histoires, la Reine-des-Prés serait une plante sacrée destinés aux druides. Ces derniers l’utilisaient pour soigner les malades et étaient à ce que l’on dit, les seuls à savoir comment l’utiliser et faire bénéficier de ses vertus. C’est à cette époque où l’on considérait la plante comme sacrée que l’on en mettait en abondance dans les bouquets des mariées pour leur porter bonheur.

Certains disent que c’est l’abbé Obriat qui leva le mystère sur les bienfaits de la Reine-des-Prés. Plante mellifère, on la surnommait à cette époque la « plante aux abeilles ».

A la Renaissance, le flamand Dodoens, dans sa « Pratique médicale des simples » où il passe en revue la plupart des plantes alors connues, cite la Reine-des-Prés comme remède de la dysenterie. Efficace, en effet, contre cette maladie et les diarrhées, elle l’est aussi dans l’inflammation de l’estomac, certaines affections cardiaques, les vieux catarrhes rebelles, l’insomnie ou les vers intestinaux.

Mais l’antique « théorie des signatures » assignait à la Reine-des-Prés d’autres vertus. Puisque la plante poussait dans l’eau, elle était sensée soigner les maux attrapés par les personnes restant trop longtemps dans un lieu humide. Cette tradition incita les chimistes du 19e siècle à étudier la composition de la Reine-des-Prés et de plusieurs autres plantes douées de propriétés similaires.

Ainsi, on isole en 1829 la salicine de l’écorce du Saule, souveraine contre les fièvres. En 1844, on découvrit du salicylate de méthyle dans la Gaulthérie, cousine américaine de la Myrtille, très odorante. La Reine-des-Prés lui doit également son odeur caractéristique. A partir de l’acide salicylique, substance active mais agressive pour l’estomac, Félix Hoffmann élabora en 1897 l’acide acétylsalicylique, moins caustique.

Les laboratoires pharmaceutiques la commercialisèrent, avec le succès que l’on connaît actuellement, sous le nom « d’aspirine » ou « spirée », ancien nom de la Reine-des-Prés inspiré de la forme spiralée de ses fruits.

 

CARACTERISTIQUES DE LA REINE-DES-PRES

Nom : Filipendula ulmaria
Famille : Rosacées
Espèce : plante vivace

La Reine-des-Prés est une plante vivace de plus de 1 mètre de hauteur. Elle forme de belles colonies dans les lieux humides de toutes nos régions françaises, souvent au bord de l’eau. On rencontre la Reine-des-Prés en Europe et en Asie. Sa tige dressée, rougeâtre, porte des feuilles divisées en folioles dentées d’un vert vif sur le dessus, blanc cendré en dessous, avec une foliole terminale beaucoup plus grande, profondément divisée en trois lobes aigus. Les fleurs de couleur blanc crème sont délicieusement parfumées et disposées en grappes composées de façon irrégulière, qui s’évasent vers le haut. Les fruits de la Reine-des-Prés sont de petites boules vertes spiralées, particulièrement odorantes au froissement.

La plante renferme des tanins et des hétérosides d’acides-phénols donnant une huile essentielle riche en salicylate de méthyle et en aldéhyde salicylique.

Notons qu’il existe d’autres espèces de Reine-des-Prés, comme la « Filipendule », « Filipendula hexapetala » de son nom botanique. Cette plante des bois possède des fleurs blanches analogues et est parfois cultivée dans les jardins pour l’élégance de ses fleurs. Elle doit son nom aux gros tubercules suspendus à des racines filamenteuses qu’elle porte. Cette variété de plante dégage au froissement la même odeur que sa voisine la Reine-des-Prés que l’on connaît.

 

UTILISATIONS DE LA REINE-DES-PRES

On peut consommer la Reine-des-Prés de plusieurs façons. Il est bien sûr possible de la faire infuser dans de l’eau bouillante pendant 7 à 10 minutes, pour bénéficier de ses bienfaits et de son odeur si caractéristique.

On peut également réaliser de l’alcoolature de fleurs de Reine-des-Prés en laissant les fleurs et l’alcool en contact pendant au moins 12 heures.

On crée aussi du sirop à base de Reine-des-Prés, ce dernier permettent de bénéficier de la même manière que l’infusion des vertus de la plante.

En utilisation externe, la Reine-des-Prés jouit également de propriétés intéressantes : appliquée à l’aide d’une compresse contre une plaie, un ulcère ou une douleur rhumatismale, l’infusion de Reine-des-Prés permet de soulager les douleurs.

Comme bien d’autres plantes, la Reine-des-Prés trouve également sa place dans la cuisine. On retrouve en effet ses feuilles, ses boutons floraux, ses fleurs odorantes et même ses curieux fruits dans nos assiettes. La Reine-des-Prés parfume très agréablement les crèmes, les glaces, les flans et autres mets sucrés, que l’on consomme en fin de repas. On la trouve aussi dans certains vins, qu’elle aromatise avec originalité. Il est cependant nécessaire de bien doser la quantité de Reine-des-Prés pour ce type d’utilisation, son goût très prononcé pouvant vite devenir écœurant avec le vin. On retrouve souvent la Reine-des-Prés dans des vins sucrés ou épicés comme l’Hydromel ou la bière.

 

BIENFAITS DE LA REINE-DES-PRES

La Reine-des-Prés est réputée pour être anti-inflammatoire et antirhumatismale. Utilisée jadis contre les œdèmes généralisés, on découvrit ensuite que la plante était aussi un remède quasi miraculeux contre les douleurs des jointures. Les fleurs de la Reine-des-Prés fraîches (ou séchées depuis moins d’un an) ont des propriétés dites diurétiques. Elles permettent d’éliminer puissamment l’acide urique. Antispasmodiques et sédatives des douleurs urinaires, les fleurs de la plante sont aussi recommandées contre la goutte, la cellulite, l’artériosclérose ou toute autre maladie due à une surcharge de l’organisme en produits de déchet.

On dit aussi que la Reine-des-Prés aide à réduire l’acidité gastrique et contribue à baisser le niveau d’acidité dans l’ensemble de l’organisme, ce qui soulagerait les problèmes articulaires.

Contrairement à l’aspirine qui peut provoquer, en cas d’abus, des ulcérations gastriques, la Reine-des-Prés est réputée pour protéger les muqueuses de l’estomac et de l’intestin grâce à la combinaison de divers principes actifs. En outre, elle ne fluidifie pas le sang. On dit que la richesse en tanin des feuilles de Reine-des-Prés permet de lutter efficacement contre la diarrhée.

 

Retrouvez nos produits à la Reine-des-Prés avec l’infusion bio « Articulations » de Pagès. L’association du Curcuma, de la Reine-des-Prés, des Feuilles de Frêne et de la Menthe est particulièrement bénéfique. Le Curcuma et les feuilles de Frêne sont réputées pour aider à maintenir la santé des articulations. Cette boisson se distingue par la saveur fraîche qu’apporte la Menthe.