Découvrir notre herbier

Romarin

Zoom sur le Romarin, une plante médicinale reconnue pour ses nombreux bienfaits

 

Genre: Rosmarinus

Espèce: Magnoliopsida

Famille: Lamiacées

 

Le Romarin a connu bien des noms vernaculaires : rose marine, herbe aux couronnes, romarin des troubadours, bouquet de la vierge, encensier. Chacun d’eux laisse vagabonder l’imagination…

 Le romarin est un arbrisseau qui se plait sur des terrains arides et rocailleux. Abondant à l’état sauvage sur tout le pourtour méditerranéen, cette plante peut atteindre jusqu’à 1m50 à 2m de hauteur en cultures et est reconnaissable très facilement grâce à ses feuilles persistantes assez longues et aux bords légèrement enroulés, de couleur vert sombre sur le dessus et blanchâtres sur le dessous.

On peut voir apparaître ses premières fleurs variant du bleu pâle au violet dès le mois de février, sous des climats particulièrement doux. Elles colorent les cultures jusqu’en avril-mai et se présentent sous forme de grappes, semblables à des épis.

Vous croiserez certainement cette belle plante aromatique, à la saveur très camphrée, au détour d’une visite dans les maquis, les rocailles ou les garrigues.

L’histoire de l’utilisation du Romarin en phytothérapie débute dès le moyen-âge.

Mais c’est au 14e siècle que l’on prête une attention particulière aux bienfaits de cette plante et à ses pouvoirs thérapeutiques. Il aurait été mélangé à un alcoolat et utilisé comme parfum par la reine Elisabeth de Hongrie, d’où son surnom « eau de Hongrie ». La Reine, alors âgée de 72 ans, aurait résolu ses problèmes d’arthrite et aurait bénéficié des pouvoirs de cette eau de jouvence en séduisant le jeune roi de Pologne qui l’aurait alors demandée en mariage.

Plante mellifère et condimentaire, le Romarin est traditionnellement utilisé pour ses actions sur la digestion et soutient les fonctions hépatiques. Il participe au bon fonctionnement du canal biliaire et contribue ainsi au confort digestif.

Mais ce n’est pas sa seule vertu : il est un atout essentiel pour se prémunir des virus de l’hiver grâce aux substances antibactériennes qu’il contient, il favorise la circulation sanguine, est un antistress et un antifatigue, aide à rétablir la mémoire et la concentration, il s’utilise contre les affections de la peau et soulage les rhumatismes.

 

Retrouvez le Romarin associé à la lavande et au Thym dans la gamme d’infusion PAGÈS

pour un cocktail de plantes médicinales riches en huiles essentielles et qui permettent d’apaiser les voies respiratoires, tout en se faisant plaisir avec la saveur si caractéristique des plantes méridionales.

Associé à l’Abricot dans l’infusion DÉTOX de PAGÈS

le Romarin se distingue par son goût très original et laisse en bouche des notes très agréables associé aux notes sucrées et veloutées du fruit.