Découvrir notre herbier

Romarin

Romarin

Pagès a fait le choix d’introduire du Romarin dans plusieurs de ses créations. Cette plante aux notes piquantes et prononcées s’associe idéalement avec d’autres saveurs.

Zoom sur le Romarin, une plante connue de tous

 

ORIGINES DU ROMARIN

L’histoire de l’utilisation du Romarin en phytothérapie débute dès le Moyen-Âge. Cette plante, chère aux jardins médiévaux, a connu jadis une très grande vogue.

Ce n’est au 14e siècle que l’on prête une attention particulière aux bienfaits de cette plante : le Romarin aurait été mélangé à un alcoolat et utilisé comme parfum par la reine Elisabeth de Hongrie, d’où son surnom « eau de Hongrie ». La Reine, alors âgée de 72 ans, aurait résolu ses problèmes d’arthrite et aurait bénéficié des pouvoirs de cette eau de jouvence en séduisant le jeune roi de Pologne qui l’aurait demandée en mariage. On dit que l’utilisation de cette eau rendit la Reine plus belle et lui donna une seconde jeunesse : elle vécut jusqu’à 80 ans, âge que peu de personnes atteignaient à cette époque.

Cet engouement autour du Romarin lui valut d’être le remède le plus représentatif de l’ancienne pharmacopée : le « Baume tranquille », le « Baume Opodeldoch », l’alcoolat vulnéraire, le vin aromatique, le « vinaigre des quatre voleurs », etc. De nombreux produits au Romarin ont été largement commercialisés sous ces noms. 

 

CARACTERISTIQUES DU ROMARIN

Genre: Rosmarinus
Espèce:
Magnoliopsida
Famille: Lamiacées

 

Le romarin est un arbrisseau qui se plaît sur des terrains arides et rocailleux. Abondant à l’état sauvage sur tout le pourtour méditerranéen, cette plante peut atteindre jusqu’à 1m50 ou 2m de hauteur en cultures et est reconnaissable très facilement grâce à ses feuilles persistantes assez longues et aux bords légèrement enroulés, de couleur vert sombre sur le dessus et blanchâtres sur le dessous.

On peut voir apparaître ses premières fleurs variant du bleu pâle au violet dès le mois de février, sous des climats particulièrement doux. Elles colorent les cultures jusqu’en avril-mai et se présentent sous forme de grappes, semblables à des épis.

  

UTILISATIONS DU ROMARIN

Utilisation plus étonnante que la phytothérapie, on peut aussi trouver du vin de Romarin ! Il est obtenu par macération pendant plusieurs jours. On conseille de boire 2 à 3 petits verres (de type verres à moutarde) de vin de Romarin par jour. Cela permettrait de bénéficier de plusieurs de ses bienfaits, selon certaines sources. 

Le Romarin a fait ses preuves dans le domaine de la beauté et continue de les faire. Plusieurs spécialistes en beauté naturelle conseillent ainsi d’utiliser du Romarin infusé en lotion ou en vaporisations sur le visage pour obtenir un teint frais.

Egalement plébicitée pour les cheveux, le Romarin, associé à la racine d’Ortie et à la racine de Bardane constitue visiblement un soin capillaire à grand succès.

N'oublions pas également qu'il joue un rôle important dans l'art culinaire. Ses feuilles, fraîches ou sèches, apportent une touche d'originalité aux plats à base de viande, de légumes mais aussi aux desserts. 

 

BIENFAITS DU ROMARIN

Plante mellifère et condimentaire, le Romarin est traditionnellement utilisé pour ses actions sur la digestion.

On dit qu'il est aussi un atout pour se prémunir des petits maux de l’hiver. De nos jours, on reconnaît au Romarin une action stimulante et tonique.