Découvrir notre herbier

Coriandre

Pagès a choisi d’introduire de Coriandre dans plusieurs de ses produits. Cette plante présente un goût très caractéristique et s’associe à merveille avec d’autres saveurs.

La Coriandre, une plante au goût prononcé et caractéristique alliant originalité et bienfaits

 

ORIGINES DE LA CORIANDRE

Originaire du Moyen-Orient, la Coriandre fait partie des plantes dont l’histoire est relativement méconnue. On dit que la première trace archéologique de Coriandre date d’environ 6 000 ans avant Jésus-Christ. C’est à cette époque que quinze méricarpes secs furent découverts dans la grotte de Nahal Hermar en Israël au niveau Néolithique précéramique B et associés à la Coriandre.

Quelques années plus tard, il y a 3 600 ans, un papyrus égyptien d’Ebers mentionne également la plante. Pline s’y intéresse également et la cite notamment pour son usage dans le traitement des blessures, des brûlures et des maladies de peau.

La Coriandre a visiblement été cultivée dans la Grèce antique au moins depuis le 2e millénaire avant Jésus-Christ. On a retrouvé des tablettes provenant de la civilisation mycénienne mentionnant la Coriandre comme une plante d’offrande rituelle ou comme matière première pour la création d’onguents et de produits aromatiques utilisés dans les temples et palais.

Une autre tablette évoque la Coriandre comme une plante cultivée pour la fabrication de parfums : on utilisait en effet ses graines et ses feuilles pour réaliser les eaux de toilette. Une grande quantité de Coriandre aurait également été trouvée dans une couche de l’Âge de bronze ancien à Sitagroi, en Macédoine. Cela renforce l’hypothèse de la culture de la plante à cette période, soit plus de 1 200 ans avant Jésus-Christ. On dit que le peuple Hébreux l’utilisait pour aromatiser ses galettes alimentaires et que le peuple Romain l’employait pour conserver la viande.

En France, des fouilles archéologiques ont démontré la présence de Coriandre depuis l’Antiquité (entre le 1er et le 5e siècle avant Jésus-Christ). Comme bien d’autres plantes, la Coriandre fait partie de celles dont Charlemagne recommandait l’utilisation dans les domaines royaux et vantait les vertus. On l’utilise comme herbe aromatique depuis l’époque médiévale.

Aux 16e et 17e siècle, la coriandre on utilisait la Coriandre pour chasser les sorcières. Une femme suspectée de sorcellerie se voyait offrir un délicieux pain parfumé à la coriandre. Si elle le refusait ou n’appréciait pas son goût, on déclarait qu’elle était une sorcière !

 

CARACTERISTIQUES DE LA CORIANDRE

Nom : Coriandrum Sativum
Famille : Apiacées
Espèce : plante herbacée

La Coriandre est une plante herbacée annuelle, mesurant environ 50 cm. On la cultive principalement dans le sud de l’Europe, dans toute l’Asie, en Afrique du Nord et en Amérique Latine. Les tiges de la Coriandre sont dressées, grêles et cylindriques. Leur croissance est sympodiale, parfois avec plusieurs branches latérales au niveau du premier nœud.

Ses feuilles inférieures sont divisées en en larges segments, les feuilles supérieures ayant un aspect filiforme plus prononcé. Ses fleurs en ombelles blanches apparaissent de juin à août et sont suivies de fruits globuleux, verts puis jaunâtres, gros comme un grain de poivre. Les fruits séchés ont un arôme chaud et doux. Ils renferment une huile grasse et une essence aromatique contenant du linalol, du camphre, de l’acétate de géranyle et des terpinènes.

Fraîche, la plante dégage une odeur caractéristique de punaise. Elle peut endurer des températures négatives sur de courtes période, cependant cette résistance au froid ne s’applique qu’aux jeunes plants, la croissance de la tige diminuant cette résistance au froid. Une température élevée va au contraire favoriser le rendement des fruits et leur teneur en huile essentielle.

Le mot « Coriandre » provient du grec « koris » signifiant « punaise ». On a nommé la Coriandre ainsi pour rappeler son odeur si particulière. On lui donne également le nom de « persil chinois » ou le « persil arabe », ces deux civilisations l’employant beaucoup à des fins culinaires.

 

UTILISATIONS DE LA CORIANDRE

La Coriandre est avant tout un condiment très apprécié. Beaucoup de civilisations, et notamment les asiatiques et arabes, l’utilisent en cuisine. Ses feuilles fraîches présentent une saveur particulière : des notes orangées avec une légère pointe d’amertume. La Coriandre constitue un délicieux aromate, apportant un goût très caractéristique aux plats tels que les salades, les soupes, les pestos et autres sauces, etc. Les charcuteries, liquoristes et confiseurs l’utilisent également beaucoup. En effet, les grains de Coriandre entrent dans la composition de plusieurs liqueurs digestives et dans celle de « l’eau de Mélisse ».

 

Dans la cuisine asiatique, on utilise également ses racines pour donner du goût aux plats typiques : nouilles, crevettes, etc. La cuisine orientale plébiscite surtout ses feuilles pour donner les saveurs si spéciales de ses plats traditionnels : tajines, salade de courgettes, sardines farcies, etc. Dans la cuisine française, la Coriandre est utilisée pour ses feuilles qui s’associent très bien avec la viande (tartare de bœuf, Parmentier de canard, etc.) mais aussi avec des plats à base de légumes. Ses saveurs se marient également à merveille avec celles de la cuisine italienne.

On peut également consommer la Coriandre en infusion. Il suffit de laisser infuser ses feuilles pendant quelques minutes dans de l’eau bouillante pour bénéficier de ses vertus.

On retrouve aussi la Coriandre dans les parfums masculins, ses notes aromatiques fraîches et vives sont visiblement appréciées des messieurs. On dit que l’association de notes boisées à celles de la Coriandre permettent d’obtenir des saveurs suaves et puissantes, idéales pour la réalisation de parfums destinés aux hommes.

 

BIENFAITS DE LA CORIANDRE

La Coriandre est réputée pour son action très efficace contre les affections gastro-intestinales. Elle rend service dans les digestions difficiles, l’aérophagie et les ballonnements. Une fois secs, ses fruits favorisent à la fois la sécrétion du suc gastrique et de l’expulsion des gaz. On dit qu’elle est stimulante et même excitante, elle est recommandée pour relever le tonus de l’organisme et, après un bon repas, pour combattre l’ensommeillement qui lui succède parfois.

La médecine ayurvédique emploie la feuille fraîche de Coriandre contre les nausées des femmes enceintes.

On dit aussi que la Coriandre est une bonne source de vitamine K, nécessaire à la coagulation sanguine. Son huile essentielle serait un décontractant musculaire efficace.

Enfin, cette plante présente des propriétés antibactériennes intéressantes. Ses feuilles renferment des antioxydants puissants lui conférant des vertus singulières. La Coriandre est aussi parfois recommandée contre l’anxiété.

 

Retrouvez nos produits à la Coriandre dans nos produits bio Pagès. L’infusion « Confort Intestinal » à la Mauve, la Coriandre, le Gingembre et le Citron est une boisson à la saveur fraîche et acidulée. La Coriandre apporte des notes orangées ainsi qu’un peu d’amertume à cette boisson et se marie idéalement avec le Gingembre à la saveur piquante et réchauffante.