Découvrir notre herbier

Oranger

La feuille d’Oranger est une plante que Pagès a choisi d’incorporer dans ses créations. Ses vertus apaisantes et son goût doux sont idéales pour une consommation en infusion.

L’Oranger, un arbuste à l’histoire riche, dont l’implantation en Europe est aujourd’hui très présente et plébiscitée.

 

ORIGINES DE L’ORANGER

Le mot « Orange » provient du sanskrit, il signifie « jus » en chinois.

On pense que l’Orange est apparue il y a plusieurs millions d’années, environ 20 millions d’années. On dit que l’on a vu apparaître des agrumes de cette forme dans l’Archipel malais, à l’époque où ces îles du Pacifique du sud faisaient encore partie d’une grande étendue de terre englobant aussi bien l’Australie que l’Asie.

Il y a environ 2 200 ans, certains peuples chinois se consacraient entièrement à la culture de cet arbre. C’est dans les montagnes d’Asie orientale, entre les contreforts de l’Himalaya et le sud-est de l’Asie que l’on mentionne pour la première fois l’Orange dans les écrits de manière officielle. Le Charaka-Samita, un livre à portée médicale dans la littérature sanskrite, est le premier ouvrage à mentionner l’arbuste. L’Orange commencera quelques années plus tard son périple à la conquête du monde. Il semblerait que l’Afrique du nord soit le second pays à accueillir cette espèce. On dit qu’elle est cultivée sur ces terres depuis le 2e ou 3e siècle, bien avant donc qu’elle soit introduite en Europe par le peuple arabe.

En 304 après Jésus-Christ, on recense un autre témoignage dans un livre consacré aux plantes des régions du sud-est. C’est au tour de l’auteur Chi Han de décrire la forme ronde, quasi primitive du fruit de l’arbuste. L’auteur accentue son pouvoir sur les parasites : le fait de disposer des Oranges aux pourtours des terres de cultures permettait visiblement d’empêcher diverses fourmis et insectes de nuire aux récoltes.

L’Oranger fut introduit en Europe au 11e siècle. C’est à cette époque que l’on commence d’emprunter la route méditerranéenne, au temps même des croisades, pour faire découvrir l’Oranger aux autres civilisations. Les Oranges passent par la route de la soie vers l’Europe, en passant par le Moyen-Orient et le Proche-Orient. C’est en Sicile que l’Oranger fera ses premières preuves en Europe. Il sera vite plébiscité les autres pays situés au sud du continent. Quelques temps plus tard, l’Oranger arrive en Espagne et se fait nommer « naranj ». On dit que c’est le peuple hindou qui choisit ce nom qui, repris par le peuple arabe, fut adopté puis légèrement modifié par le peuple espagnol. En effet, « naranja » signifie aujourd’hui « Orange » en espagnol.

Quatre cent ans plus tard, l’Oranger doux le remplaça rapidement. Au début du 15e siècle, les Oranges ont gagné quasiment tout le sud de l’Europe. Jusqu’au 20e siècle, l’Orange est restée un fruit rare que l’on offrait généralement aux enfants à Noël. On l’a pendant longtemps considérée comme un produit de luxe. L’Orange est aujourd’hui l’un des fruits les plus cultivés au monde. Elle est aujourd’hui le deuxième fruit le plus consommé en France.

 

 

CARACTERISTIQUES DE L’ORANGER

Nom : Citrus aurantium
Famille : Rutacées
Espèce : arbuste fruitier

L’Oranger est un arbuste de 15 mètres de hauteur environ. Originaire d’Asie du sud-est, de l’Inde au sud de la Chine, cet arbuste est globalement cultivé dans toute l’Europe. On le trouve surtout dans la zone méditerranéenne en France, principalement en Côte d’Azur, et bien moins fréquemment que l’Oranger doux.

Il est planté dans la plupart des régions tropicales et subtropicales du globe. Ses rameaux épineux portent des feuilles coriaces et persistantes d’un vert foncé brillant, munies d’un pétiole ailé. Les feuilles sont très aromatiques lorsqu’on les froisse.

Les fleurs blanches aux pétales épais, groupées par deux ou trois, dégagent un parfum très suave. Elles donnent des Oranges de saveur acide et amère. On voit souvent ensemble les fleurs et fruits sur le même arbuste.

Les feuilles d’Oranger renferment une essence aromatique comportant 50% d’acétate de linalyle. Les fleurs contiennent des flavonoïdes et une essence aromatique riche en linalol.

 

UTILISATIONS DE L’ORANGER

 

L’Oranger, et chacun de ses composants, est utilisé sous plusieurs formes. Le fruit de l’Oranger peut se consommer pur, il peut aussi être associé à d’autres fruits dans la préparation de gâteaux ou de salades de fruits. Son zeste sert à faire des sirops mais aussi de la teinture ou des alcoolats. Le sirop d’Orange est plébiscité pour ses vertus toniques, il se prépare en général avec quelques zestes d’Orange coupés en morceaux, qu’on laisse macérer une demi-journée avec de l’alcool. Il sera ensuite nécessaire de passer la préparation et d’y ajouter suffisamment d’eau et de sucre pour qu’elle ait un goût de sirop.

On fait également du vin avec l’Oranger. Cette boisson est à la fois tonique et apéritive. Ajouter quelques fleurs de Camomille au vin d’Orange apportera plus de goût à la préparation.

La fleur d’Oranger est souvent consommée sous forme d’infusion, ses vertus calmantes justifiant totalement ce type de consommation. Il suffit de faire infuser quelques feuilles de l’arbuste dans de l’eau bouillante pendant au moins dix minutes pour bénéficier de ses bienfaits et de son goût. Pour donner plus de goût à son infusion, il est également possible de la parfumer avec quelques gouttes d’eau de fleurs d’Oranger.

L’Orange, et particulièrement l’Orange amère, sert également à préparer la célèbre boisson du nom de Curaçao. Cultivée aux Barbades et àCuraçao, cette espèce d’Orange dont le fruit reste toujours vert produit l’écorce qui sert à fabriquer le curaçao des îles ou le curaçao de Hollande.

L’Orange confite sert aussi à préparer une eau de vie sucrée connue sous le nom de Chinois. C’est le zeste de l’Orange amère qui parfume le Grand Marnier et le Cointreau.

 

BIENFAITS DE L’ORANGER

La feuille de l’Oranger amer est souvent utilisée pour ses propriétés sédatives, on dit qu’elle est capable de calmer les spasmes des personnes nerveuses et qu’elle peut les aider à trouver le sommeil.

Elle est aussi recommandée contre les toux quinteuses, les crampes d’estomac d’origine nerveuse, les palpitations, la céphalée et, accessoirement, comme fébrifuge et sudorifique en cas de rhume.

L’huile essentielle que l’on extrait de la feuille d’Oranger est surnommée « l’huile de petit grain ». On s’en sert pour les mêmes usages que la fleur d’Oranger elle-même. L’huile essentielle de Fleur d’Oranger reste cependant surtout utilisée pour la réalisation d’hydrolats. Elle est à la base des eaux de Cologne de qualité.

Le fruit, l’Orange, présente des vertus digestives et carminatives. On dit que son infusion permet de soulager les maux de tête et de faire baisser la fièvre. Très bon stomachique, l’Orange est connue pour ouvrir l’appétit et est en même temps un excellent tonique de l’estomac et de la digestion. On en extrait par simple pression une essence aromatique, « l’essence d’Orange amère ».

On dit que l’Orange peut aider à soigner la grippe. C’est le peuple gitan qui l’utilise visiblement à cet effet en buvant du jus d’Orange pur tous les quarts d’heure.

 

Retrouvez l’Orange dans plusieurs de nos créations bio Pagès. L’infusion « Feuilles d’Oranger sauvage » est une boisson aux vertus bienfaisantes et relaxantes. Elle se compose à 100% de feuilles d’Oranger. Le thé vert « Sérénité » de Pagès associe l’Aloé Vera, le Fruit de la Passion et les feuilles d’Oranger, pour une dégustation en toute tendresse. L’infusion « Sommeil » de Pagès mêle la Marjolaine et les feuilles d’Oranger. Cette boisson réconfortante contient également de l’huile essentielle de Mandarine. L’infusion « Spéciale 5 plantes » de Pagès est un mélange subtil entre la Verveine, le Tilleul argenté, la Menthe aromatique, la Camomille fleurie et l’Oranger.