Découvrir notre herbier

Sauge

Sauge

La Sauge, une plante que Pagès utilise dans ses créations pour ses saveurs tendres.

« Quiconque a de la Sauge dans son jardin n’a pas besoin de médecin. ». Ce célèbre dicton explique peut être pourquoi on utilise tant la Sauve.

 

ORIGINES DE LA SAUGE

La Sauge est connue depuis l’Antiquité. Son nom latin « salvia » signifiant « plante qui sauve » atteste de la réputation des bienfaits de la Sauge. Chez les Gaulois, comme chez tous les peuples anciens, cette plante était considérée comme une merveille, capable de guérir toutes les maladies. On dit que les druides l’utilisaient contre les fièvres, la toux, les rhumatismes, la paralysie et l’épilepsie mais aussi pour favoriser la conception et l’accouchement. Les druides la jugeaient si efficace qu’ils lui attribuaient jusqu’au pouvoir de ressusciter les morts et ne manquaient pas d’en ajouter à l’hydromel et à la cervoise, afin de se mettre en condition prophétique et pour, selon la légende, renforcer leurs incantations.

Selon les peuples, la Sauge était utilisée à différentes fins : les Grecs l’employaient pour ses propriétés digestives et antiseptiques, les Romains s’en servaient pour guérir des morsures de serpent, les Arabes appréciaient ses vertus toniques et consommaient la Sauge pour rester en forme.

A l’époque préhispanique, le peuple Aztèque a cultivé une variété de Sauge locale, le « Chia ». Les graines de Chia constituaient alors la troisième source alimentaire végétale après le maïs et le blé. Sa culture a par la suite peu à peu disparu, pour des raisons politiques et religieuses. Elle réapparaît cependant aujourd’hui et est plébiscitée pour ses vertus en matière de nutrition.  

  

CARACTERISTIQUES DE LA SAUGE

Nom : Salvia officinalis
Famille : Lamiacées
Espèce : sous-arbrisseau

La Sauge est une herbe médicinale que l’on trouve principalement dans l’ouest du bassin méditerranéen. La Sauge pousse facilement dans les lieux arides du Midi. Ce sous-arbrisseau de 50 centimètres de hauteur est aujourd’hui cultivé dans le monde entier. Ses rameaux dressés portent des feuilles opposées, allongées, d’un vert grisâtre, feutrées de poils blancs. Ses petites fleurs violacées, à deux lèvres, sont groupées au sommet de la tige. Feuilles et sommités fleuries dégagent une odeur camphrée très aromatique, qui s’adoucit au séchage.

 

UTILISATIONS DE LA SAUGE

La Sauge est très souvent utilisée pour ses propriétés thérapeutiques. Son utilisation en infusion est connue de tous. On peut également faire du vin de Sauge en utilisant la plante séchée sur laquelle on verse du vin. Cette boisson aromatisée est, tout comme l’infusion de Sauge, agréable au doux et plutôt vertueuse. Dans un autre registre mais tout aussi médicinal, on peut utiliser la Sauge dans un bain. Cela permet de bénéficier de ses douces saveurs.

Enfin, la Sauge fait également partie des plantes phares de l’art culinaire. Médicinale et aromatique, elle assaisonne idéalement les viandes, légumes ou féculents.

 

BIENFAITS DE LA SAUGE

On donne à la Sauge de nombreuses vertus thérapeutiques, et ce depuis des années : à l’Antiquité, on la considérait même comme miraculeuse ! Chère aux Provençaux, pour qui la soupe à la Sauge accompagnée de pommes de terre et d’ail est une véritable panacée, la Sauge a de nos jours conservé son renom d’antan en médecine populaire. C’est d’ailleurs principalement en Provence, où l’on a coutume de dire que quiconque a de la Sauge dans son jardin n’a pas besoin de médecin.

Elle est également recommandée pour stimuler les fonctions de l’estomac et du foie, calmer les douleurs et les nausées. La Sauge est souvent considérée comme la plante des convalescents. En effet, elle aide à se débarrasser des sueurs, de la faiblesse, du manque d’appétit, des digestions pénibles, de la dépression physique et morale.

Son action hormonale est reconnue et souvent plébiscitée en cas de problèmes de ce genre.

La Sauge est également réputée pour son effet cicatrisant. On l’emploie depuis longtemps avec succès contre les aphtes, les petits problèmes de gencives.