Découvrir notre herbier

Thym

Le Thym, une plante aromatique et aux vertus de renom que Pagès a fait le choix d’utiliser dans plusieurs de ses créations.

Le Thym est un sous-arbrisseau aromatique commun dans nos campagnes. Doté de vertus quasiment miraculeuses et de saveurs organoleptiques incomparables, le Thym est une plante très appréciée.

 

ORIGINES DU THYM

Le mot « Thym » vient du grec « thymos » qui signifie parfumer. On peut également trouver dans divers écrits que le mot « thymon » qui signifie esprit ou fumée, est aussi utilisé pour désigner le Thym. Cette étymologie s’explique principalement car il était commun de brûler du Thym et d’en inhaler sa fumée lors de rites religieux.

Selon la mythologie grecque, le Thym est né des larmes d’Hélène de Troie, plus belle femme du monde et fille de l’amour de Zeus et Léda. Préoccupée par la guerre de Troie, cette belle jeune femme aurait vu ses larmes se transformer en un petit arbrisseau, le Thym. Cette transformation divine conféra un symbole de courage et de divinité à la plante. C’est d’ailleurs pour cette raison que Dioscoride prétendait que le Thym magique. Ce dernier utilisait, avec son acolyteThéophraste, le Thym blanc pour ses vertus médicinales et le Thyù noir pour sa capacité à corrompre l’organisme et susciter la bile.

Le peuple romain était lui aussi très friand de la plante. On dit que les femmes de la communauté employaient le Thym pour se parfumer et le brulaient pour purifier l’air ou chasser les animaux malvenus de leurs maisons. Une représentation de Thym, qui portait encore le symbole de courage attribué par la mythologie grecque, était brodé sur les écharpes des chevaliers jusqu’à la période des croisades. On lit même dans certains écrits que les hommes se baignait dans une eau aromatisée au Thym la veille de grandes batailles, pour maximiser leur chance d’emporter la victoire. Cette croyance a perduré pendant bien des années, jusqu’au Moyen-Âge. En effet, les demoiselles brodaient une représentation de Thym sur les vêtements de leurs amants ou maris mais l’employaient également pour confectionner leur eau de toilette ou entretenir leur beauté. Elles pensaient ainsi pour maximiser leurs chances de trouver l’amour, pour les femmes célibataires, ou de continuer à plaire à leur époux, pour les femmes mariées.

Le peuple romain est connu pour avoir multiplié les usages de cette plante, aux vertus divines insoupçonnables pour eux. La coutume, encore d’actualité aujourd’hui, confère également des vertus apaisantes au Thym. Les romains découpaient en effet quelques branches de Thym qu’ils disposaient sous leur oreiller pour mieux s’endormir et être surs d’avoir un sommeil réparateur. On retrouve encore cette tradition dans certains foyers de nos jours. Si nous n’en sommes pas sûrs, nous sommes en mesure de penser que ce sont les Romains qui ont le plus fait connaître le Thym aux autres civilisations, durant leurs invasions diverses.

On dit qu’en Egypte, le Thym faisait partie des plantes servant à embaumer les morts. Il était également connu pour ses vertus désinfectantes des voies respiratoires dans cette communauté.

C’est encore au Moyen-Âge que l’on en apprend plus sur l’histoire du Thym. A cette époque, on sait que le Thym commence à être utilisé par d’autres peuples que le peuple romain. Au 16e siècle, les herboristes publient une longue liste des maux que le Thym peut aider à soigner. Culpeper, herboriste anglais, va même jusqu’à attribuer à la plante la capacité de chasser les cauchemars. On sait que le Thym est cultivé en Angleterre au milieu du 16e siècle. On se doute que l’utilisation de cette plante miraculeuse commence à proliférer dans d’autres pays.  L’histoire raconte que les colons, en plus des romains, y sont pour quelque chose. C’est Pehr Kalm, un botaniste suédois, qui affirme en Juin 1749 avoir vu dans un jardin du Thym mais aussi de la Marjolaine et des concombres en grande quantité.

On utilisera le Thym à des fins culinaires un peu plus tard. Il faudra attendre le 18e siècle pour voir les usages de Thym se multiplier encore et devenir ceux que l’on connaît aujourd’hui.

 

CARACTERISTIQUES DU THYM

Nom : Thymus vulgaris
Famille : Lamiacées
Espèce : sous arbrisseau aromatique

Le Thym est un sous arbrisseau de 10 à 30 cm de hauteur, commun dans les terrains secs et rocailleux du Midi, en France. On le rencontre dans l’ouest du bassin méditerranéen, de l’Espagne à l’Italie. Le Thym est communément cultivé dans les jardins : c’est l’un des compagnons du bouquet garni cher à la cuisine mijotée. Tout le monde connaît ses petites feuilles étroites, de couleur vert grisâtre, et ses fleurs teintées de rose pâle.

Comme chez le Serpolet, son cousin, les plants de Thym peuvent dégager des arômes différents les uns des autres. Certains présentent une fraîcheur remarquable et sentent le Citron, d’autres possèdent une odeur plus musquée, voire camphrée, quelques-uns ont des saveurs tellement puissantes qu’il est difficile de les apprécier. Cet étonnant phénomène est dû aux variations du patrimoine génétique de l’individu qui, de ce fait, fabrique des essences de compositions très diverses.

Le Thym renferme une essence aromatique de composition variable, suivant son patrimoine génétique. Selon les cas domine le thymol, le linalol ou le géraniol.

 

UTILISATIONS DU THYM

Le Thym se consomme de toute évidence en infusion. Il suffit de faire infuser pendant quelques minutes 20 à 30 grammes de plante dans de l’eau bouillante pour bénéficier de ses bienfaits et de son goût si singulier.

On peut aussi utiliser le Thym pour créer un sirop, avec du miel et de l’eau chaude. Le mélange permettait de lutter contre la coqueluche.

En utilisation externe, le Thym trouve aussi sa place comme remède, produit d’hygiène ou vecteur de goût. On peut en effet utiliser une décoction de Thym pour sa toilette mais aussi pour lutter contre les affections de la peau ou douleurs externes. Toujours dans le domaine de l’hygiène et de la santé, le Thym peut être utilisé en cosmétique ou comme lotion capillaire. On peut même remplacer le dentifrice habituel, par une décoction de Thym, une fois par semaine.

Le Thym est bien sûr également un composant phare de l’art culinaire. Ses saveurs organoleptiques incomparables et si singulière parfument idéalement de nombreux plats en leur donnant des notes provençales très agréables à la dégustation.

 

BIENFAITS DU THYM

Le Thym est une plante que l’on considérait comme miraculeuse au Moyen-Âge. On lui attribue de nombreuses vertus médicinales et on le retrouve par conséquent dans bien des traitements, naturels ou pharmaceutiques.

On dit que le Thym est un excellent remède contre les troubles respiratoires divers : toux, bronchite, rhume, etc. De nombreuses études ont prouvé que son utilisation, associée à celle d’autres produits naturels, est très efficace. Le Thym est principalement connu pour ses propriétés apaisantes sur les bronches.

Cette plante présente également la capacité d’apaiser les voies digestives et de les soigner : on dit que le Thym est calmant et favorise la digestion, empêche les contractions de l’estomac et les gaz et stimule l’appétit.

Le Thym est également connu pour sa capacité à combattre la plaque dentaire. Il fait souvent partie des bains de bouche antiseptiques qui luttent contre la plaque dentaire.

Le Thym est aussi capable de soulager les inflammations cutanées. Il est depuis toujours utilisé contre les blessures et petites affections de la peau. Le Thym présente en effet des propriétés antiseptiques et antimicrobiennes intéressantes.

Le Thym permet, à ce que l’on entend ou peut lire, de lutter contre l’anxiété. L’un des constituants de la plante, le carvacrol, pourrait avoir des effets relaxants sur les personnes atteintes d’anxiété.

Ce sous arbrisseau aiderait aussi à lutter contre la perte de cheveux. Certaines études auraient prouvé que l’ajout d’huiles essentielles de Thym directement dans le shampooing ou en huile de massage (mélange d’huiles essentielles de Thym avec des huiles végétales) aurait permis à certaines personnes de moins perdre leurs cheveux ou d’en favoriser la pousse.

 

Retrouvez le Thym dans nos produits Pagès. L’infusion bio « Thym doux la de Drôme » se compose à 100% de Thym « Thymus vulgaris L. linaloliferum ». Ce type de Thym présente une forte teneur en Linalol et se caractérise par la richesse de son huile essentielle. Récolté sur les terres de Yannick dans la Drôme, en plein cœur du parc naturel régional du Vercors. Cet agriculteur, qui a pris les rênes de l’exploitation après son père, cultive avec soin ce Thym aux propriétés organoleptiques incomparables, et ce depuis plus de trois. Rendez-vous ici pour en savoir plus sur notre Thym doux de la Drôme : https://www.pages.fr/thym-doux-de-drome/

L’infusion bio « Thym Lavande Romarin » de Pagès se compose de Thym, de Lavande et de Romarin. Ce cocktail est non seulement idéal pour soulager les maux d’hiver mais présente aussi des saveurs provençales prononcées très agréables à la dégustation.