Découvrir notre herbier

Thé

Le Thé est un des principaux composants des créations Pagès. Plante incontournable dans notre domaine, le Thé se cultive surtout en Asie, son pays d’origine.

Le Théier, que l’on appelle plus couramment le Thé, est une plante vivace dont on utilise principalement les feuilles pour réaliser une des boissons les plus consommées au monde.

 

ORIGINES DU THE

La légende raconte que le Thé fut découvert en 2737 avant Jésus-Christ par l’empereur Chen-Nong. En faisant bouillir l’eau qu’il se proposait de boire à l’ombre d’un théier, quelques feuilles tombèrent par accident dans son récipient impérial. Chen-Nong fut enchanté par le parfum et le goût agréable de cette boisson nouvelle. Il ne manqua pas d’ailleurs de remarquer son effet tonique et euphorisant.

Au 4e siècle, le Thé était déjà une boisson populaire en Chine, et Marco Polo fut sans doute le premier Européen à en boire. Il fallut attendre la généralisation des communications avec l’Asie pour que le Thé parte à la conquête du monde, sur l’initiative du peuple hollandais vers 1666.

Avant d’être considéré simplement comme une boisson délicieuse, le Thé fut d’abord apprécié pour ses vertus thérapeutiques aussi bien en Orient qu’en Europe, puisque la pharmacopée faisait surtout appel aux produits d’origine végétale. On avait constaté l’action stimulante du Thé sur la vivacité intellectuelle et bénéfique sur les fonctions digestives et rénales.

Dès 780, le traité de Lu-Yu résumait déjà la somme énorme des connaissances acquises sur le Thé, et les travaux modernes se sont attachés à découvrir sa composition et ses effets sur l’organisme.

Il faudra attendre quelques années pour voir apparaître les thés noirs, thés blancs, thés rouges, etc. Contrairement à ce que l’on peut penser, il n’existe pas plusieurs variétés de Thé mais bien une seule : le Camellia sinensis. C’est en jouant sur différentes variables comme l’oxydation et la fermentation du Thé que l’on obtient différentes couleurs et intensités.

 

CARACTERISTIQUES DU THE

Nom : Camellia sinensis
Famille : Camelliacées
Espèce : arbrisseau vivace

Le Théier, que l’on surnomme plus couramment le « Thé », est un arbrisseau vivace haut de 1,50 mètre à 2 mètres en culture. Il peut mesurer jusqu’à 10 mètres dans la nature. Originaire d’Asie orientale, cette plante se cultive aujourd’hui principalement dans son pays d’origine. Certains pays comme l’Afrique, les Açores ou encore l’Amérique du Sud parviennent également à cultiver du Thé. Saviez-vous qu’un arbrisseau Théier peut vivre jusqu’à 400 ans ?

Les rameaux de la plante portent des feuilles persistantes de couleur vert foncé. On dit d’elles qu’elles sont coriaces et luisantes. Les jolies fleurs à cinq pétales du théier sont isolées ou réunies en petits groupes à l’aisselle des feuilles.

La plante renferme de la caféine, des tanins cathéchiques et des flavonoïdes.

Le Thé blanc s’agit du Thé le moins transformé. Une fois récoltées, les feuilles sont simplement flétries puis séchées pour être bien conservées. Le thé blanc est constitué de jeunes pousses et de bourgeons duveteux argentés délicatement récoltés à la main au printemps. Il est principalement produit en Chine mais on le trouve également dans d’autres pays comme la Thaïlande, l’Inde ou le Népal. Séché au soleil, ce thé blanc ne subit qu’une légère oxydation en surface, sans torréfaction ni roulage. Il conserve ainsi les propriétés des feuilles fraîches du thé.

Le Thé vert est issu d’une transformation singulière qui consiste à soumettre les feuilles de Thé à une forte chaleur, sèche ou humide, pour stopper le processus d’oxydation de la plante. Cette étape se nomme également la « fixation ». Les feuilles sont ensuite enroulées et séchées.

On obtient le Thé noir par oxydation complète des feuilles, expliquant ainsi sa couleur. Selon le processus, les feuilles sont dans un premier temps flétries puis roulées et enfin oxydées avant un séchage final. Le Thé noir présente un goût plus prononcé que le Thé vert ou le Thé blanc.

Le Thé jaune est très rare et peu connu en France. Cette spécialité chinoise consiste à stopper l’oxydation naturelle du thé, comme ce que l’on fait pour le Thé vert, et à le recouvrir de paille, ce qui déclenche une faible fermentation. Les feuilles sont ensuite roulées en aiguilles puis séchées.

 

UTILISATIONS DU THE

Après l’eau, le Thé est la boisson la plus consommée au monde, et ce depuis des années. On produit environ 4 millions de tonnes de Thé par an dans le monde. On dit aussi qu’il se boit plus de 1 400 milliards de tasses de thé par an, ce qui correspond environ à une moyenne annuelle de 600 grammes par personne.

D’un point de vue cosmétique ou esthétique, certaines personnes utilisent le Thé pour faire disparaître les poches sous les yeux et les cernes dues à la fatigue. Il est nécessaire d’imbiber des compresses d’une forte décoction de Thé ou tout simplement d’un reste de Thé et ensuite l’appliquer par petites pressions autour des yeux. On peut aussi lire sur certains articles qu’appliquer ces mêmes compresses autour des yeux suite à des pleurs permettrait de faire dégonfler les yeux et d’atténuer les rougeurs de la peau.

L’infusion de Thé est également réputée pour resserrer les peaux grasses et elle permet aux peaux bronzées de garder leur hâle.

Le Thé fait l’objet de bien des intérêts. Il est vu par certains comme une source d’inspiration et de créativité. C’est notamment le cas de Ruby Silvious, une artiste philippine, qui a choisi de transformer des sachets de thé usés en véritables œuvres d’art. Cet artiste, qui adopte une démarche écologique à chaque fois qu’elle crée une œuvre, s’est ici lancé le défi de peindre sur des sachets de thé ses humeurs et impressions du moment, pendant 363 jours, afin de créer une immense collection de ces œuvres d’art au format si original.

 

BIENFAITS DU THE

Si la feuille de Thé contient de la caféine, elle ne présente pas d’autres similitudes avec le Café. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on vante tant les vertus de cette plante qui permet tout comme le Café de se maintenir éveillé sans pour autant être un excitant ou présenter les mêmes inconvénients que le Café.

On dit avec certitude du Thé qu’il est capable de stimuler le système nerveux, apporter du tonus et de l’énergie. Ce défatiguant remarquable aide aussi à contrôler les migraines et est réputé pour sa capacité à accompagner la concentration intellectuelle.

Le Thé est également connu pour faciliter et même accélérer la digestion. On dit qu’il a une action diurétique intéressante, loin d’être négligeable à la santé des reins.

Son action sur le système cardio-respiratoire est aussi connue de longue date. Leclerc le recommandait d’ailleurs pour stimuler la respiration des malades souffrant d’essoufflement au cours d’une affection pulmonaire.

On a également constaté que le Thé est un agent actif contre l’athérosclérose. De fait, le peuple chinois et les grands buveurs de Thé montrent, en général, un taux de cholestérol et une absence d’athérosclérose.

On dit aussi que le Thé vert est utile pour stopper les diarrhées bénignes. Sa forte teneur en flavonoïdes lui donne de puissants effets antioxydants. Sa faculté de « piéger » les radicaux libres explique son action préventive supposée contre le vieillissement cellulaire.

Parmi les centaines d’études en cours sur les propriétés pharmacologiques du Thé, citons la réversion de la résistance des bactéries aux antibiotiques.

 

Retrouvez tous nos produits au Thé dans les thé et infusions bio de Pagès.