Découvrir notre herbier

Clou de girofle

Le Clou de Girofle est une épice que l’on retrouve dans nos produits. Sa saveur piquante dégage un parfum puissant qui s’associe idéalement avec de nombreuses plantes.

Le Clou de Girofle, une épice que l’on retrouve dans bien des compositions pour sa saveur typique et ses vertus médicinales

 

ORIGINES DU CLOU DE GIROFLE

Le clou de Girofle est originaire des Moluques, province d’Indonésie formée des îles de la moitié méridionale de l’archipel des Moluques. Il fut connu très tôt en Chine, on en parle dans les livres anciens en stipulant que les courtisans devaient en avoir dans la bouche lorsqu’ils s’adressaient à l’empereur, afin de ne pas le gêner par leur haleine ! Dès le 2e siècle de notre ère, les boutons odorants parvenaient par caravane jusqu’à Alexandrie. Il leur fallut encore quelques temps pour conquérir l’Europe, où ils firent la fortune des marchands.

Le clou de Girofle a été introduit en France vers 1225. Il était assez populaire dans le pays mais très dispendieux. On ignorait la provenance de cette épice, volontairement gardée secrète par les colonisateurs de la région de Moluques, et on évitait donc d’en consommer par méfiance.

Les Portugais contrôlèrent les Moluques jusqu’à ce que les Hollandais les en chassent en 1605. Ces derniers s’assurèrent le monopole du commerce des clous de Girofle en arrachant tous les arbres poussant ailleurs que sur une île bien gardée, et en punissant de mort quiconque oserait dérober un plant de giroflier. Pourtant, les Français réussirent en 1770 à en introduire sur les îles de France et de Bourbon (aujourd’hui Maurice et la Réunion), d’où le giroflier fut implanté à Zanzibar et à Madagascar.

Sainte Hildegarde, au Moyen-Âge, en vantait les mérites contre les maux de tête, la surdité et l’œdème. Plus tard, on le trouva bon pour soulager les douleurs, cicatriser les blessures, fortifier l’estomac et le cœur et, surtout, pour se préserver de la peste.

Le clou de Girofle entra ensuite dans diverses formules pharmaceutiques alors fort en faveur : le « spécifique anodyn » de Paracelse, la « laudanum » de Syndenham, « l’élixir de Garus ».

Aujourd’hui, le clou de Girofle est une épice abondamment utilisée en France. Si on l’emploie encore pour ses vertus médicinales, on la retrouve principalement dans l’art culinaire, son goût si caractéristique parfumant idéalement tous types de plats.

 

CARACTERISTIQUES DU CLOU DE GIROFLE

 

Nom : Syzygium aromaticum
Famille : Myrtacées

Le clou de Girofle est originaire du Giroflier, arbre poussant dans la région des Moluques. Il est cultivé dans de nombreux pays tropicaux, en particulier à Zanzibar, à Madagascar, en Indonésie, au Sri Lanka et en Malaisie. Il porte des feuilles opposées, lancéolées et luisantes. Il présente une multitude de fleurs odorantes, à calice pourpre et corolle rosée, munies de nombreuses étamines, donnant des baies allongées d’un violet foncé.

Le célèbre clou de Girofle est en réalité le bouton floral du giroflier. Les feuilles et boutons de l’épice dégagent un parfum intense. Elles renferment des tanins, des flavonoïdes et une essence aromatique contenant majoritairement de l’eugénol, de l’acétate d’eugényle et du bêta-caryophyllène. Le clou de Girofle possède une saveur piquante, très distinguée et originale. Son goût un peu amer est fortement aromatique. Il laisse dans la bouche une sensation d’engourdissement.

 

UTILISATIONS DU CLOU DE GIROFLE

 

Comme bien des épices, le clou de Girofle est doté de vertus multiples qui justifient son utilisation en médecine thérapeutique et dans d’autres domaines.

On utilise le clou de Girofle en médecine thérapeutique pour soigner les dents. Cette épice entre souvent dans la composition des bains de bouche et des dentifrices. Il est aussi employé dans les soins et médicaments pour lutter contre toute forme de douleur d’estomac ou problème gastrique. On le retrouve également souvent dans les soins anti courbatures et contractures musculaires.

En cuisine, cette épice est très employée dans les mélanges d’épices orientaux. Elle fait partie des ingrédients indispensables du fameux « garam massala » indien sous forme de poudre. On l’utilise aussi souvent en occident pour parfumer les sauces, bouillons, viandes et ragoûts. Il suffit de faire mijoter son plat avec un ou deux clous de Girofle entiers pour que ses saveurs imprègnent les ingrédients. On le retrouve également moulu dans la préparation des pains d’épices et autres pâtisseries (notamment allemandes). Il est fréquemment l’allié de la Cannelle dans l’art culinaire.

Dans les pays anglo-saxons, il est courant de piquer quelques clous de Girofle dans une Orange ou un Citron pour parfumer une pièce ou une penderie. On le retrouve donc souvent dans la composition de parfums d’intérieur et même de parfums anti-insectes. Son odeur prononcée ferait fuir les indésirables. Il suffit de piquer une cinquantaine de clous de Girofle dans une orange et de le placer pendant de longues semaines devant sa maison pour éloigner les insectes et moustiques. On appelle ce procédé la « pomme d’Ambre ».

De même, certains utilisent depuis très longtemps le clou de Girofle pour parfumer leur linge.

On reconnaît la qualité d’un clou de Girofle à son épaisseur et à sa couleur d’un brun-rouge violacé. Ils sont sensés se casser facilement sans qu’il ne soit nécessaire de plier les doigts et laisser exsuder un peu d’huile essentielle lorsqu’on les presse avec les ongles.

Le clou de Girofle peut être utilisé en cosmétique, dans l’élaboration de crèmes et lotions pour les peaux à imperfections. On dit qu’il est également l’allié des cheveux rêches et abîmés. Une recette maison consistant à mélanger de l’huile d’olive et une poignée de clous de Girofle permettrait de soigner les cheveux abîmés. Il suffit d’appliquer ce mélange en masque sur les cheveux pendant 25 à 30 minutes avant de les laver pour profiter de ses effets.

Si l’huile essentielle de clou de Girofle est commune dans le domaine cosmétique, il est toutefois nécessaire de l’utiliser avec parcimonie ou de la mélanger avec une autre huile pour atténuer sa puissance.

 

BIENFAITS DU CLOU DE GIROFLE

Le clou de Girofle contient de l’eugénol qui confère à l’épice des propriétés antiseptiques puissantes. On l’utilise en Asie pour les affections virales. Il est jugé utile dans la prévention des maladies infectieuses.

On dit qu’il est également spasmodique, en raison de sa teneur en acétate d’eugényle. Il se montre donc bénéfique dans les dyspepsies et peut apaiser la toux. Le clou de Girofle est aussi réputé pour stimuler l’estomac et lutte contre les fermentations et ballonnements. Il excite l’appétit et permet l’activation plus rapide des glandes digestives à tous les niveaux.

On lui confère même des propriétés stimulantes dans les asthénies avec perte de mémoire.

Cette épice est sensée disposer d’un pouvoir analgésique des douleurs dentaires. C’est Ambroise Paré qui a commencé de vanter ses mérites dans ce domaine au 16e siècle. Le clou de Girofle est encore aujourd’hui utilisé en thérapie dentaire comme anesthésique local et désinfectant. On le retrouve aussi dans les bains de bouche et la composition de dentifrices. On dit qu’il est également efficace en cas de céphalées.

 

Retrouvez le clou de Girofle dans nos produits Pagès. L’infusion bio « Douceur de Vivre » au Basilic, à la Réglisse, à l’Orange et aux épices (racine de Gingembre, clou de Girofle, Poivre noir, etc.) est une boisson originale et réconfortante. Sa saveur légèrement piquante et sucrée est un vrai plaisir à la dégustation.